Vauban- la tour défend le roi

Print
Editions Eleman- avril 2007- 20 €
Description Florence Camoin est écrivain de théâtre et directrice de production. Sa premiere piece Cravate absente (2004) a fait l’objet de plusieurs lectures. Apres Un 15 octobre…les lettre brûlées de Delacroix (éditions elema- 2006)- elle emprunte une fois de plus la machine a remonter le temps avec ce nouveau livre- commande de la compagnie France Comedy a l’occasion du tricentenaire de la mort de Vauban.Vauban- génial bâtisseur de pieces majestueuses d’un jeu d’échec géant qui devaient protéger le royaume de France- oui !… mais tellement plus que cela !Au théâtre de faire revivre devant nos yeux ces duels verbaux- lourds de conséquences- qui opposaient Vauban a Louvois- le dernier grand ministre de Louis XIV- sur des themes aussi graves que l’abolition de l’édit de Nantes ou le sort des soldats. Vauban a voyagé inlassablement toute sa vie- souvent en compagnie de son neveu et disciple Antoine Le Prestre- observateur de terrain- écrivant sans relâche de nombreux mémoires afin de convaincre le roi d’améliorer le sort de ses « sujets » : Pourquoi tous ces impôts qui pesent de maniere injuste sur un peuple d’artisans et de paysans qui travaillent inlassablement et n’en tirent que le droit de survivre ? Vauban- le Morvandiau- le courageux- l’homme de la terre- a tenu tête au Roi-Soleil et a ses ministres. Il osa dire : « Sire- tout privilege qui tendrait a l’exemption des contributions serait injuste et abusif »- prônant au XVIIeme siecle des principes d’égalité encore impensables pour ses contemporains. C’était le trublion du siecle des apparences et ce fût une des raisons pour laquelle Louis XIV l’a admiré plus que quiconque. C’est cet homme d’exception et de caractere- ce prophete du bon sens- qui aurait pu- si on avait écouté un peu plus ses discours emprunts de pragmatisme et de tolérance- éviter cette marche inexorable vers la révolution de 1789.Florence Camoin est écrivain de théâtre et directrice de production. Sa premiere piece Cravate absente (2004) a fait l’objet de plusieurs lectures. Apres Un 15 octobre…les lettre brûlées de Delacroix (éditions elema- 2006)- elle emprunte une fois de plus la machine a remonter le temps avec ce nouveau livre- commande de la compagnie France Comedy a l’occasion du tricentenaire de la mort de Vauban.Vauban- génial bâtisseur de pieces majestueuses d’un jeu d’échec géant qui devaient protéger le royaume de France- oui !… mais tellement plus que cela !Au théâtre de faire revivre devant nos yeux ces duels verbaux- lourds de conséquences- qui opposaient Vauban a Louvois- le dernier grand ministre de Louis XIV- sur des themes aussi graves que l’abolition de l’édit de Nantes ou le sort des soldats. Vauban a voyagé inlassablement toute sa vie- souvent en compagnie de son neveu et disciple Antoine Le Prestre- observateur de terrain- écrivant sans relâche de nombreux mémoires afin de convaincre le roi d’améliorer le sort de ses « sujets » : Pourquoi tous ces impôts qui pesent de maniere injuste sur un peuple d’artisans et de paysans qui travaillent inlassablement et n’en tirent que le droit de survivre ? Vauban- le Morvandiau- le courageux- l’homme de la terre- a tenu tête au Roi-Soleil et a ses ministres. Il osa dire : « Sire- tout privilege qui tendrait a l’exemption des contributions serait injuste et abusif »- prônant au XVIIeme siecle des principes d’égalité encore impensables pour ses contemporains. C’était le trublion du siecle des apparences et ce fût une des raisons pour laquelle Louis XIV l’a admiré plus que quiconque. C’est cet homme d’exception et de caractere- ce prophete du bon sens- qui aurait pu- si on avait écouté un peu plus ses discours emprunts de pragmatisme et de tolérance- éviter cette marche inexorable vers la révolution de 1789.Florence Camoin est écrivain de théâtre et directrice de production. Sa premiere piece Cravate absente (2004) a fait l’objet de plusieurs lectures. Apres Un 15 octobre…les lettre brûlées de Delacroix (éditions elema- 2006)- elle emprunte une fois de plus la machine a remonter le temps avec ce nouveau livre- commande de la compagnie France Comedy a l’occasion du tricentenaire de la mort de Vauban.Vauban- génial bâtisseur de pieces majestueuses d’un jeu d’échec géant qui devaient protéger le royaume de France- oui !… mais tellement plus que cela !Au théâtre de faire revivre devant nos yeux ces duels verbaux- lourds de conséquences- qui opposaient Vauban a Louvois- le dernier grand ministre de Louis XIV- sur des themes aussi graves que l’abolition de l’édit de Nantes ou le sort des soldats. Vauban a voyagé inlassablement toute sa vie- souvent en compagnie de son neveu et disciple Antoine Le Prestre- observateur de terrain- écrivant sans relâche de nombreux mémoires afin de convaincre le roi d’améliorer le sort de ses « sujets » : Pourquoi tous ces impôts qui pesent de maniere injuste sur un peuple d’artisans et de paysans qui travaillent inlassablement et n’en tirent que le droit de survivre ? Vauban- le Morvandiau- le courageux- l’homme de la terre- a tenu tête au Roi-Soleil et a ses ministres. Il osa dire : « Sire- tout privilege qui tendrait a l’exemption des contributions serait injuste et abusif »- prônant au XVIIeme siecle des principes d’égalité encore impensables pour ses contemporains. C’était le trublion du siecle des apparences et ce fût une des raisons pour laquelle Louis XIV l’a admiré plus que quiconque. C’est cet homme d’exception et de caractere- ce prophete du bon sens- qui aurait pu- si on avait écouté un peu plus ses discours emprunts de pragmatisme et de tolérance- éviter cette marche inexorable vers la révolution de 1789.Florence Camoin est écrivain de théâtre et directrice de production. Sa premiere piece Cravate absente (2004) a fait l’objet de plusieurs lectures. Apres Un 15 octobre…les lettre brûlées de Delacroix (éditions elema- 2006)- elle emprunte une fois de plus la machine a remonter le temps avec ce nouveau livre- commande de la compagnie France Comedy a l’occasion du tricentenaire de la mort de Vauban.Vauban- génial bâtisseur de pieces majestueuses d’un jeu d’échec géant qui devaient protéger le royaume de France- oui !… mais tellement plus que cela !Au théâtre de faire revivre devant nos yeux ces duels verbaux- lourds de conséquences- qui opposaient Vauban a Louvois- le dernier grand ministre de Louis XIV- sur des themes aussi graves que l’abolition de l’édit de Nantes ou le sort des soldats. Vauban a voyagé inlassablement toute sa vie- souvent en compagnie de son neveu et disciple Antoine Le Prestre- observateur de terrain- écrivant sans relâche de nombreux mémoires afin de convaincre le roi d’améliorer le sort de ses « sujets » : Pourquoi tous ces impôts qui pesent de maniere injuste sur un peuple d’artisans et de paysans qui travaillent inlassablement et n’en tirent que le droit de survivre ? Vauban- le Morvandiau- le courageux- l’homme de la terre- a tenu tête au Roi-Soleil et a ses ministres. Il osa dire : « Sire- tout privilege qui tendrait a l’exemption des contributions serait injuste et abusif »- prônant au XVIIeme siecle des principes d’égalité encore impensables pour ses contemporains. C’était le trublion du siecle des apparences et ce fût une des raisons pour laquelle Louis XIV l’a admiré plus que quiconque. C’est cet homme d’exception et de caractere- ce prophete du bon sens- qui aurait pu- si on avait écouté un peu plus ses discours emprunts de pragmatisme et de tolérance- éviter cette marche inexorable vers la révolution de 1789.Florence Camoin est écrivain de théâtre et directrice de production. Sa premiere piece Cravate absente (2004) a fait l’objet de plusieurs lectures. Apres Un 15 octobre…les lettre brûlées de Delacroix (éditions elema- 2006)- elle emprunte une fois de plus la machine a remonter le temps avec ce nouveau livre- commande de la compagnie France Comedy a l’occasion du tricentenaire de la mort de Vauban.Vauban- génial bâtisseur de pieces majestueuses d’un jeu d’échec géant qui devaient protéger le royaume de France- oui !… mais tellement plus que cela !Au théâtre de faire revivre devant nos yeux ces duels verbaux- lourds de conséquences- qui opposaient Vauban a Louvois- le dernier grand ministre de Louis XIV- sur des themes aussi graves que l’abolition de l’édit de Nantes ou le sort des soldats. Vauban a voyagé inlassablement toute sa vie- souvent en compagnie de son neveu et disciple Antoine Le Prestre- observateur de terrain- écrivant sans relâche de nombreux mémoires afin de convaincre le roi d’améliorer le sort de ses « sujets » : Pourquoi tous ces impôts qui pesent de maniere injuste sur un peuple d’artisans et de paysans qui travaillent inlassablement et n’en tirent que le droit de survivre ? Vauban- le Morvandiau- le courageux- l’homme de la terre- a tenu tête au Roi-Soleil et a ses ministres. Il osa dire : « Sire- tout privilege qui tendrait a l’exemption des contributions serait injuste et abusif »- prônant au XVIIeme siecle des principes d’égalité encore impensables pour ses contemporains. C’était le trublion du siecle des apparences et ce fût une des raisons pour laquelle Louis XIV l’a admiré plus que quiconque. C’est cet homme d’exception et de caractere- ce prophete du bon sens- qui aurait pu- si on avait écouté un peu plus ses discours emprunts de pragmatisme et de tolérance- éviter cette marche inexorable vers la révolution de 1789.

Reviews

There are yet no reviews for this product.

Filtre de recherche

Catégorie
Types
Joomla Tutorials for Beginners