VAUBAN- L'HOMME- L'INGENIEUR- LE REFORMATEUR

Print
Pôle éditorial multimédia de l'Université de Technologie de Belfort-Montbéliard - janvier 2008- 160 p. 10€-
Description Personnage légendaire du panthéon français- Vauban est ici remis en contexte. L’ingénieur militaire est situé dans une évolution qui va de la Renaissance aux ingénieurs civils de l’industrialisation (L. Heyberger) et mis au regard de l’aménagement hexagonal du territoire (M. Barros). L’innovateur technique (caserne- baïonnette- brouette) et social (fiscalité) est éclairé par les débats du Grand Siecle : Vauban « ne veut réformer la lourde machine centraliste que pour la rendre plus efficiente- et finalement plus centraliste encore » et pourtant « seule la Révolution française sera en mesure effectivement de balayer tout le systeme fiscal établi » (E. Le Roy Ladurie) ; d’où sa légende posthume. Sa pensée complexe est exposée dans ses « Oisivetés- ou ramas de mémoires a ma façon » (M. Virol). Une importance particuliere est accordée a ses réalisations belfortaines- notamment au « second systeme » développé la pour la premiere fois (Y. Pagnot). L’homme enfin- est mis en scene dans un dialogue avec sa famille (C. Kobus). Personnage légendaire du panthéon français- Vauban est ici remis en contexte. L’ingénieur militaire est situé dans une évolution qui va de la Renaissance aux ingénieurs civils de l’industrialisation (L. Heyberger) et mis au regard de l’aménagement hexagonal du territoire (M. Barros). L’innovateur technique (caserne- baïonnette- brouette) et social (fiscalité) est éclairé par les débats du Grand Siecle : Vauban « ne veut réformer la lourde machine centraliste que pour la rendre plus efficiente- et finalement plus centraliste encore » et pourtant « seule la Révolution française sera en mesure effectivement de balayer tout le systeme fiscal établi » (E. Le Roy Ladurie) ; d’où sa légende posthume. Sa pensée complexe est exposée dans ses « Oisivetés- ou ramas de mémoires a ma façon » (M. Virol). Une importance particuliere est accordée a ses réalisations belfortaines- notamment au « second systeme » développé la pour la premiere fois (Y. Pagnot). L’homme enfin- est mis en scene dans un dialogue avec sa famille (C. Kobus). Personnage légendaire du panthéon français- Vauban est ici remis en contexte. L’ingénieur militaire est situé dans une évolution qui va de la Renaissance aux ingénieurs civils de l’industrialisation (L. Heyberger) et mis au regard de l’aménagement hexagonal du territoire (M. Barros). L’innovateur technique (caserne- baïonnette- brouette) et social (fiscalité) est éclairé par les débats du Grand Siecle : Vauban « ne veut réformer la lourde machine centraliste que pour la rendre plus efficiente- et finalement plus centraliste encore » et pourtant « seule la Révolution française sera en mesure effectivement de balayer tout le systeme fiscal établi » (E. Le Roy Ladurie) ; d’où sa légende posthume. Sa pensée complexe est exposée dans ses « Oisivetés- ou ramas de mémoires a ma façon » (M. Virol). Une importance particuliere est accordée a ses réalisations belfortaines- notamment au « second systeme » développé la pour la premiere fois (Y. Pagnot). L’homme enfin- est mis en scene dans un dialogue avec sa famille (C. Kobus). Personnage légendaire du panthéon français- Vauban est ici remis en contexte. L’ingénieur militaire est situé dans une évolution qui va de la Renaissance aux ingénieurs civils de l’industrialisation (L. Heyberger) et mis au regard de l’aménagement hexagonal du territoire (M. Barros). L’innovateur technique (caserne- baïonnette- brouette) et social (fiscalité) est éclairé par les débats du Grand Siecle : Vauban « ne veut réformer la lourde machine centraliste que pour la rendre plus efficiente- et finalement plus centraliste encore » et pourtant « seule la Révolution française sera en mesure effectivement de balayer tout le systeme fiscal établi » (E. Le Roy Ladurie) ; d’où sa légende posthume. Sa pensée complexe est exposée dans ses « Oisivetés- ou ramas de mémoires a ma façon » (M. Virol). Une importance particuliere est accordée a ses réalisations belfortaines- notamment au « second systeme » développé la pour la premiere fois (Y. Pagnot). L’homme enfin- est mis en scene dans un dialogue avec sa famille (C. Kobus). Personnage légendaire du panthéon français- Vauban est ici remis en contexte. L’ingénieur militaire est situé dans une évolution qui va de la Renaissance aux ingénieurs civils de l’industrialisation (L. Heyberger) et mis au regard de l’aménagement hexagonal du territoire (M. Barros). L’innovateur technique (caserne- baïonnette- brouette) et social (fiscalité) est éclairé par les débats du Grand Siecle : Vauban « ne veut réformer la lourde machine centraliste que pour la rendre plus efficiente- et finalement plus centraliste encore » et pourtant « seule la Révolution française sera en mesure effectivement de balayer tout le systeme fiscal établi » (E. Le Roy Ladurie) ; d’où sa légende posthume. Sa pensée complexe est exposée dans ses « Oisivetés- ou ramas de mémoires a ma façon » (M. Virol). Une importance particuliere est accordée a ses réalisations belfortaines- notamment au « second systeme » développé la pour la premiere fois (Y. Pagnot). L’homme enfin- est mis en scene dans un dialogue avec sa famille (C. Kobus). Personnage légendaire du panthéon français- Vauban est ici remis en contexte. L’ingénieur militaire est situé dans une évolution qui va de la Renaissance aux ingénieurs civils de l’industrialisation (L. Heyberger) et mis au regard de l’aménagement hexagonal du territoire (M. Barros). L’innovateur technique (caserne- baïonnette- brouette) et social (fiscalité) est éclairé par les débats du Grand Siecle : Vauban « ne veut réformer la lourde machine centraliste que pour la rendre plus efficiente- et finalement plus centraliste encore » et pourtant « seule la Révolution française sera en mesure effectivement de balayer tout le systeme fiscal établi » (E. Le Roy Ladurie) ; d’où sa légende posthume. Sa pensée complexe est exposée dans ses « Oisivetés- ou ramas de mémoires a ma façon » (M. Virol). Une importance particuliere est accordée a ses réalisations belfortaines- notamment au « second systeme » développé la pour la premiere fois (Y. Pagnot). L’homme enfin- est mis en scene dans un dialogue avec sa famille (C. Kobus). Personnage légendaire du panthéon français- Vauban est ici remis en contexte. L’ingénieur militaire est situé dans une évolution qui va de la Renaissance aux ingénieurs civils de l’industrialisation (L. Heyberger) et mis au regard de l’aménagement hexagonal du territoire (M. Barros). L’innovateur technique (caserne- baïonnette- brouette) et social (fiscalité) est éclairé par les débats du Grand Siecle : Vauban « ne veut réformer la lourde machine centraliste que pour la rendre plus efficiente- et finalement plus centraliste encore » et pourtant « seule la Révolution française sera en mesure effectivement de balayer tout le systeme fiscal établi » (E. Le Roy Ladurie) ; d’où sa légende posthume. Sa pensée complexe est exposée dans ses « Oisivetés- ou ramas de mémoires a ma façon » (M. Virol). Une importance particuliere est accordée a ses réalisations belfortaines- notamment au « second systeme » développé la pour la premiere fois (Y. Pagnot). L’homme enfin- est mis en scene dans un dialogue avec sa famille (C. Kobus). Personnage légendaire du panthéon français- Vauban est ici remis en contexte. L’ingénieur militaire est situé dans une évolution qui va de la Renaissance aux ingénieurs civils de l’industrialisation (L. Heyberger) et mis au regard de l’aménagement hexagonal du territoire (M. Barros). L’innovateur technique (caserne- baïonnette- brouette) et social (fiscalité) est éclairé par les débats du Grand Siecle : Vauban « ne veut réformer la lourde machine centraliste que pour la rendre plus efficiente- et finalement plus centraliste encore » et pourtant « seule la Révolution française sera en mesure effectivement de balayer tout le systeme fiscal établi » (E. Le Roy Ladurie) ; d’où sa légende posthume. Sa pensée complexe est exposée dans ses « Oisivetés- ou ramas de mémoires a ma façon » (M. Virol). Une importance particuliere est accordée a ses réalisations belfortaines- notamment au « second systeme » développé la pour la premiere fois (Y. Pagnot). L’homme enfin- est mis en scene dans un dialogue avec sa famille (C. Kobus).

Reviews

There are yet no reviews for this product.

Filtre de recherche

Catégorie
Types
Joomla Tutorials for Beginners